AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

Photoshop : Toute une histoire !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
je suis une adminette
je suis une adminette
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs89.livejournal.com
Prénom : Maud
Nombre de messages : 14790
Âge : 32
Localisation : Tonnerre
Date d'inscription : 06/03/2009

En savoir plus


&& dédicace(s) à:

MessageSujet: Photoshop : Toute une histoire !   Ven 11 Jan - 22:46

Photoshop : Toute une histoire !
Cours ©Snow White pour HID via Advanced Creation (Hors Série n°20). (Merci de ne pas partager)

Photoshop en quelques dates : les sorties.

1.0 : Février 1990
2.0 : Juin 1991 - intégration les tracés.
2.0.1 : Janvier 1992
2.5 : Novembre 1992 - disponible sous Windows.
2.5.1 : 1993
3.0 : Septembre 1994 - intégration des palettes à onglets et le principe des calques.
4.0 : Novembre 1996 - intégration des calques de réglage et le texte est éditable.
4.0.1 : Août 1997
5.0 : Mai 1998 - intégration des niveaux d'annulation (Historique).
5.0.1 : 1999
5.5 : Février 1999
6.0 : Septembre 2000 - ajout du filtre Fluidité, et des tracés vectoriels.
6.1 : Mars 2001
7.0 : Août 2002 - intégration du texte totalement vectoriel et un nouveau moteur de rendu.
7.0.1: Août 2002 - intégration de la caméra RAW 1.x.
CS : Octobre 2003 - intégration de la caméra RAW 2.x, de l'outil Densité, du Filtre Flou D'objectif, de l'histogramme en temps réel, de la détection et du refus d'imprimer les images scannées de billets de banque.
CS2 : Avril 2005 - intégration de la caméra RAW 3.x, de l'outil Densité, de l'outil Correcteur, de la réduction d'yeux rouges, et du filtre de correction d'objectif.
CS3 : Fin Mars 2007 - intégration d'un support natif pour les plates-formes Macintosh à base Intel, refonte de l'interface, de l'Outil de sélection rapide, de l'alignement automatique, de l'importation de vidéos, et de la fusion d'Image Ready dans Photoshop.
CS4 : Fin Octobre 2008 - intégration des fonctions de peinture et compositing 3D, d'un panneau de réglage pour l'image et les masques, d'une rotation fluide de l'espace de travail, et du système d'onglet pour les fichiers ouverts.
CS5 : 12 Avril 2010
CS6 : 23 Avril 2012

Une histoire Knoll.

L'histoire de Photoshop débute en 1987, dans la chambre d'étudiant de Thomas Knoll, qui compose un premier jet du code qui deviendra l'usine à gaz que l'on connaît aujourd'hui. A l'époque, le logiciel permet seulement d'afficher des images en niveaux de gris : on est bien loin des capacités actuelles du logiciel ! Conseillé par son frère John, il s'attelle à la création d'un code plus abouti -qu'il baptise Photoshop- et dont la licence sera acheté par la société Adobe, alors focalisée sur l'amélioration de son langage PostScript. Photoshop 1.0 verra le jour dans le courant de l'année 1989, pour être commercialisé en Février 1990 par Apple.

Evolutions et révolutions.

Dans son processus d'évolution, Photoshop s'est aussi bien focalisé sur les outils que sur le confort de travail. Les première versions ont mis l'accent sur des fonctions aujourd'hui indispensables : les tracés, les calques, le texte. Les tracés, intégrés dans la version 2, sont devenus vectoriels dans la version 5.5 : une évolution qui a permis de les modifier avec souplesse et précision, faisant progresser d'un cran les capacités de détourage à la Plume et autorisant toutes les fantaisies.
Autre amélioration d'importance : l'intégration du système de calques, qui sont apparus dans la version 3 et ont changé la donne en permettant d'apporter à l'image des modifications non destructrices. La version suivante complètera le système par l'implémentation de calques de réglages. Cette volonté de préserver le contenu original et de pouvoir corriger d'éventuelles erreurs n'a cessé d'évoluer, trouvant son point culminant dans l'intégration de l'historique et de ses différents niveaux d'annulation, dès la version 5.
Le texte a longtemps été une faiblesse essentielle de Photoshop, en particulier considérant les capacités d'Illustrator dans ce domaine, qui tire parti d'une gestion vectorielle du texte. C'est dans la version 4 que le texte devient éditable, qu'il n'est plus aplati une fois écrit. Il reste cependant encore au format bitmap ; et ce n'est que tardivement, dans la version 7, que les formes des caractères deviennent vectorielles. C'est une avancée importante dans le traitement de texte au sein de la chaîne graphique, même si le remplissage des caractères reste bitmap.

Le Public Professionnel.

Depuis la déclinaison CS, dont le point de départ a été la version 8 CS, les évolutions ont tendance à améliorer le workflow des utilisateurs pour répondre à des besoins propres aux professionnels. Les dernières versions font donc la part belle aux options de confort. Qu'il s'agisse de l'interface, qui a subi plusieurs évolutions importantes ces dernières années ; des outils d'interopérabilité entre logiciels et médias (vidéos, 3D) ; ou encore des fonctionnalités liées à la manipulation du document dans l'espace de travail ; sans négliger quelques avancées techniques qui font gagner beaucoup de temps. C'est notamment le cas de la prise en compte du contenu, décliné à travers diverses fonctions, de la mise à l'échelle aux outils de retouche comme le Correcteur. Depuis cette version étape de la première CS, Photoshop tente d'apporter une réponse à un panel de professionnels de plus en plus important et spécifique : les photographes, d'abord et logiquement, grâce à l'implantation de Camera Raw (qui était un plug-in à la parution de la version 7) puis à l'apport de nombreux filtres de correction ou de simulation des effets d'objectif (flou, vignettage etc.).
Photoshop n'a pas négligé les peintres, en améliorant progressivement les fonctionnalités liées aux pinceaux, notamment dans les versions CS4 et CS6 : plus réalistes que jamais, les outils visent à reproduire les aspects de la peintures traditionnelle.
Plus surprenant, le logiciel s'est aussi tourné, dans sa version Extended initiée dès la CS3, vers des publics plus ou moins éloignés du design graphique. Par exemple : les médecins, à travers des fonctions d'imagerie médicale ; les vidéastes, grâce à des fonctions d'importation, de retouche et une timeline qui, si elles ne font pas concurrence aux logiciels dédiés, dévoilent de grandes capacités ; ou encore les architectes, à travers une sensibilisation poussée à la 3D (importation, manipulation, texturage, éclairage..).
Polyvalence, interopérabilité, intégration dans un flux de production sont les directions privilégiées par Adobe tout au long de l'évolution de son logiciel phare. De plus en plus gourmand en ressources, Photoshop demande des efforts particuliers à l'équipe pour en minimiser l'impact sur le workflow. C'est le revers de la médaille, lorsqu'on vise à la fois polyvalence et la spécialisation.

_____________________________

“Hollywood Film Awards...”
Revenir en haut Aller en bas
 

Photoshop : Toute une histoire !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Challenge Architecture extérieure - Tony.3ds /// SketchUp - Artlantis - Photoshop
» [Résolu] Photoshop CS2 : tampon
» Configuration conseillée par toute l'équipe
» [Résolu] Photoshop problème format images
» L'histoire d'une vie, l'histoire d'une envie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Help In Design, votre forum d'entraide graphique ::  :: Cours théoriques-